Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

Miss Mackenzie-Anthony Trollope

Miss Mackenzie-Anthony Trollope

"Il était 6h30, 7h30. Je lisais un ou deux chapitres chaque matin dans les années 1970, à Paris, Place Clichy. C'était la ration trollopienne que je m'accordais quotidiennement. Je lisais indifférent de ce qui se passait autour de moi. Mais en vrai Trollopien, je ne m'étais pas aperçu que le changement des habitudes urbaines, en s'accélérant, venait de rendre anchronique mon innocente habitude." Jacques Roubaud-Préface de Miss Mackenzie

~~Nous sommes dans l'Angleterre victorienne. Margaret Mackenzie, vieille fille de 35 ans, hérite suite au décès de son frère cadet, au détriment de son frère "ainé" Tom. La jeune femme peut enfin profiter d'une indépendance faisant défaut aux femmes de cette époque, d'autant plus qu'elle a manqué d'opportunités pour se marier.

Elle quitte Londres pour s'installer à Littlebath en compagnie de sa nièce Susanna, dont elle prend en charge l'éducation. Littlebath est une ville ou règne une certaine quiétude à condition de fréquenter les personnes respectables, Mr Stumfold, le clergyman et sa charmante épouse.

Très vite, Miss Mackenzie s'adapte à son nouveau statut, ses nouvelles relations et se voient très vite convoitée. Bientôt les prétendants se pressent : son cousin John Ball, baronnet, veuf et père d'une nombreuse famille installé aux Cèdres ; Samuel Rubb, l'associé de son frère Tom, quelque peu filou ; et le révérend Maguire, assistant de Mr Stumfold qui aurait été si beau sans son œil défectueux. La situation se complique lorsque l'héritage est remis en cause...

Miss Mackenzie va devoir démêler la bobine des intrigues et des convenances face à ses trois prétendants, son notaire londonien Mister Slow et sa parente Milady Ball, qui a décidé que quoiqu'il arrive Miss Mackenzie n'a finalement pas droit à cette place qu'elle mérite.

Anthony Trollope dresse le portrait d'une femme de la vieille fille de 35 ans, un peu naïve au départ ai je pensé naturellement et ce n'était qu'un jugement trop hâtif de ma part. Cependant au fil des pages, et Trollope nous prévient toujours : la jeune brebis va petit à petit se transformer face aux mauvaises intentions des uns et des autres, aux comportements intéressés de sa propre famille, de leur avarice, de leurs faux semblants pour s'approprier une part de sa richesse.

A défaut Trollope arrive à dépeindre un sacré tableau de la bêtise humaine les travers de tout à chacun, il ne manque pas du tout de fond, d'humour, et face aux convenances inventent des situations dans lesquelles notre pauvre Miss Mackenzie a bien du mal à s'en sortir, avec son caractère volontaire, honnête et intègre, face à cette meute de vautours, c'est grâce à ce personnage qu'il manie si bien, presque maltraite un peu qu'il nous plonge dans cette société victorienne si corseté, ou dominent le paraitre, le quand pensera-t-on, la position sociale, les mariages arrangés, les questions d'héritages et de fortunes, les petites sociétés dominées par des clergymen ou des bien-pensants.

Trollope sait très bien associer cette peinture des mœurs et un style fluide, ou le lecteur prend le temps de suivre les péripities de l'héroine Margaret Mackenzie, ou chaque détails comptent, les évènements s'enchainent simplement et de manière explicite, ou les personnages sont clairement définis et l'on ne s'éternise pas sur des profils psychologiques complexes et inextricables, ou l'on rit de bon cœur en devinant les intentions de l'auteur, ou l'auteur intervient dans l'intrigue et ou l'on ne voit pas le temps passer malgré le nombre de pages, et ce n'est pas négligeable quand en plus on a la malchance d'être grippée ++++ ...

Bref j'ai commencé par citer la préface car comme son auteur, je me suis laissée charmée par cette écriture trollopienne.

Lu dans le cadre du challenge Dans l'ombre de la reine Victoria sur Whoopsy Daisy

Miss Mackenzie-Anthony Trollope
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

keisha 01/02/2014 11:46

Tu peux essayer d'autres Trollope, tu sais!! ^_^

Nathalie 01/02/2014 19:30

Oui, j'ai bien envie, Quelle époque et l'Ange d'Ayala, surement!