Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

Cette nuit, je l'ai vue-Drago Jancar

Cette nuit, je l'ai vue-Drago Jancar

Mais maintenant, elle est enchaînée de son plein gré a l'homme que peut être elle ne préfère pas a moi, mais avec qui elle prefere vivre. En tout cas, cette nuit, elle est venue me voir, cette nuit je l.ai vue, elle est venue comme ça toute seule, Veronika.

Un portrait de femme, celui de Veronika Zarnik, à la veille de la seconde guerre mondiale, bien sure qu'elle m'a rappelé d'autres héroïnes de romans Bathseba Everdeene, Anna Karénine.

Un trame narrative originale, le lecteur découvre Veronika à travers les souvenirs de ceux, qui l'ont connue, son maître d'équitation et amant, un garde royale de l'armée yougoslave, sa mère Joephina, sa femme de confiance du domaine des Zarnik, un médecin nazi ami dévoué des Zarnik et l'un des jeunes employés sur son domaine, maquisard.

Tous marques par sa personnalité, sa beauté, son esprit libertaire, l'évoque de manière obsédante. Au fil des pages, Veronika hante leurs souvenirs, qu'est-elle devenue cette année de 1942, disparue avec son mari Léo? À travers ce portrait, Drago Jancar livre un magnifique portrait de femme, face à l Allemagne nazi, tout comme les personnages de ce roman, Veronika finit par nous hanter.

Ce que j'ai grandement apprécié : le mystère reste entier sur Veronika, lors de la révélation en fin de roman, une écriture peu commune, évocatrice, de laquelle se dégage une émotion vive.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement
Répondre