Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

Ce que disaient les vikings-Hávamál

  220px-Edda Partie en Islande avec 2 livres de poche, je ne pus resister à la curiosité de rentrer chez Eymundsson, librairie de Reykjavik et là de trouver quelques rares exemplaires de livres d'auteurs Islandais traduits en français, dont cette perle Hávamál.

L'Islande est connue pour ses sagas (recueil de contes) et très peu pour les eddas (recueil de poésie)

Hávamál est un bijou de simplicité, un recueil de poésie datant du 1er siècle (980)- Hávamál que l'on peut traduire par les Dits du Très Haut, fait partie des eddas mythologiques, attribués au dieu paien Odin. C'est un ensemble de dits anciens reflétant la mentalité des anciens Vikings- Ces poèmes restent encore aujourd'hui d'actualité et traduisent l'universalité du genre humain. Ces eddas sont issus de la tradition orale, tout comme les sagas c'est à dire qu'ils étaient véhiculés par la tradition orale jusqu'à l'apparition de l'écriture.

 

Vous résumez ce texte est impossible, dans cette poésie, que je vous confirme accessible, j'ai trouvé Sagesse, Philosophie, Bon sens et surtout un bon moment de lecture et de convivialité dans cette librairie, car là bas les librairies sont de vrais lieux de cultureoù l'on s'installe pour lire, déjeuner, prendre une pause culturelle, un hydride entre un café et une bibliothèque, bref une belle première journée de découvertes et de simplicité.

 

Pour le plaisir, je ne peux que vous citer les passages de ce livre, qui m'ont touchés par leur vérité.

 

Solitude et compagnie

Dans mes jeunes années

j'étais esseulé

je me suis égaré

mais riche me suis senti

en croisant autrui.

La distraction de l'homme est l'homme

 

Sécuité trompeuse

L'homme non sage

estime tout savoir

à l'abri dans son antre

Mais le même hésite

s'il est mis à l'épreuve

sur comment donner suite.

 

Prendre garde à ses ennemis

De son ami

soyons l'ami

de ses aùis et de leurs amis.

Mais aucun homme

ne peut être l'ami

des amis de ses ennemis.

 

Expérience

Qui en tous lieux  s'oriente

pour avoir beaucoup voyagé

celui la seul connait

dans quel état d'esprit sont ceux qu'il rencontre.

Celui qui sait maitrise.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Claude Brisset 09/06/2018 00:12

je tombe par hasard sur votre blog en recherchant d'autres traductions du texte dont il est ici question.
Je partage votre avis sur le plaisir de lecture du Hávamál, et ce d'autant plus dans cette édition dans laquelle les textes sont d'une grande simplicité de style permettant d'en faire une lecture rythmée, de leur donner vie, contrairement aux autres traductions que l'on trouve sur le net.
Acheté aussi en Islande, sur les conseils de notre guide.....je ne regrette en rien l'achat de ce petit recueil de cette sagesse ancienne dans laquelle je me plais encore à plonger, 18 ans après son acquisition.

Cordialement