Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

Ce regard en arrière et autres écrits journalistiques-Nuala O'Faolain

titre 104 

Voici mon second coup de coeur, ce n'est pas un roman, mais un recueil d'articles de presse parus entre 1980 et 2008. C'est ma deuxième rencontre avec cette auteure, je n'aime pas lire la presse écrite de manière générale, pour Nuala O'Faolain, j'ai fait cet effort et j'ai été récompensée.

 

Avec Nuala O' Faolain, j'ai voyagé en Irlande, à travers différents sujets de sociétés, j'ai appris sur les conflits en Irlande du Nord, ses habitants et leur convivialité, sur l' Histoire.

 

J'ai retrouvé aussi un de ses sujets de prédilection de Nuala O'Faolain, le combat des femmes, une forme de "lutte féminine", qui échappe complètement aux clichés féministes, j'avais lu "L'histoire de Chicago May"-il y a quelques années avant le blog-cette histoire raconte la vie d'une émigrée Irlandaise aux Etats Unis dans les années 1880, elle tombe amoureuse d'un gangster Eddie Guerin, et par la suite May va basculer dans une vie insolite et devenir une vraie criminelle, cambriolage de l'American Express à Paris, prison, prostitution, alcoolisme et déchéance une histoire prenante, inspirée de faits réels et si bien romancée.

 

Dans "ce regard arrière", des articles sur diférentes thématiques, je ne ferai qu'évoquer celles qui m'ont sorti de mes gonds,

- l'illétrisme ou comment aujourd'hui on ignore encore ce fléau?

- les travellers (les gens du voyage) un sujet européen ou comment nos sociétés ont du mal à tolérer la différence des modes de vies et des cultures ?

- les adoptions en masse de bébés irlandais aux Etats Unis à cause des lois anti-avortement, et le problème que pose aujourd'hui pour ses enfants lorsqu'ils tentent de retrouver leurs parents (ces adoptions étaient en fait liés à l'interdiction d'avorter, les jeunes filles accouchaient et abandonnaient leur nouveau né à des couvents, qui faisaient procéder à l'adoption aux Etats Unis de ces enfants). Leur nombre est assez conséquent, et la manière dont les démarches ont été accomplies ne permettent plus aujourd'hui de connaitre l'identité des jeunes mères (pas d'archives). Les conséquences pour les adoptés sont énormes selon les situations.

- la sous représentation des femmes lorsque les hommes protègent leur statut, et leur place. Elle expose cette situation dans le milieu des lettres et de la culture où, la représentation d' écrivains hommes dans les manifestations culturelles, est majoritaire au détriment de femmes écrivains

 

D'autres thématiques sont plus légères en rappelant au lecteur le rayonnement de l'Irlande et de Dublin, sa langue le gaëlique, ses écrivains et hommes influents, un pays qui a élu une femme à la présidence du pays, sa culture avec U2, ses endroits sublimes comme The Cliff Of Mohers, la religion catholique en Irlande. Une belle évocation de ce pays.

 

Enfin, certains passages sont tres personnels et émouvants, lorsqu'elle évoque la mort de son chien. Lors du 11 septembre 2001, elle se trouve à New York et elle réagit à ce qu'elle voit. Elle partage sa passion pour Sinatra, avec cette pensée assez intime de l'écoute de la musique, elle rend hommage également à Johnny Cash et June Carter, de l'histoire authentique de ce chanteur, si sensible et de sa popularité dans le coeur des Irlandais.

 

Certes, ce n'est pas un roman, j'ai fait l'erreur de ne lire qu'un article à  la fois pour démarrer cette lecture et en un mois et demi, j'avais à peine lu 50 pages, et puis quand je me suis plongée dedans je l'ai dévoré.

 

Enfin, je terminerai simplement, je n'étais pas toujours d'accord avec Nuala sur tout, je réagissais intérieurement à ce que je lisais et pourtant je ne me sentais jamais en contradiction avec ce qu'elle écrivait, une telle générosité est rare, elle est si lucide, si concrète, si loin du language médiatique du journalisme actuel, pour elle éprouver ce que vive d'autres faisait partie de sa démarche journalistique aucun voyeurisme. Juste la réalité dans sa simplicité, et l'injustice apparait cuisante à nos yeux, impossible de ne pas la voir en face.

 

Malheureusement cette auteure est décédée en 2008. Alors, si vous rêvez de faire connaissance avec une Irlandaise, qui aime son pays, lisez là, foncez dans votre bibliothèque et prenez l'un de ses livres, 6 sont publiées chez Sabine Wespieser. Il y a en forcément un qui traine dans les rayons de votre bibliothèque. Bonne lecture. J'aurai souhaité la citer, tant elle écrit bien et j'ai constaté que ses belles phrases relevées, ne rendaient pas sans leur contexte.

 

Article-Sainte-Trinite-legende-trefle

Symboles Irlandais : le trèfle représentant la Sainte Trinité

619975253

La Claddagh, bague symbolisant l'amour et l'amitié. Lors de mon premier séjour en Irlande, j'avais 14 ans cette bague en argent me fut offerte par la famille qui m'a accueillie, un beau présent.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K


T'inquiète, je suis fan de l'auteur, et évidemment je veux le lire! Best Love Rosie fut un de mes coups de coeur...



Répondre