Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

Cyanure-Camilla Läckberg

cyanure 

 

Ce petit roman de 150 pages m'a permis de découvrir Camilla Läckberg, il y  a dans cette histoire comme un hommage à Agatha Christie, il est facile de retrouver les ficelles des romans de la Dame du crime, un crime sur une île lors d'une tempête de neige, le meurtre à l'empoisonnement, la mort du patriarche richissime et les membres d'une famille tous susceptibles d'être suspéctés sous couvert de revendiquer leur part d'héritage.

 

C'est dans ces conditions dignes d'un roman christien, que le jeune enquêteur Martin Molin est à la fois l'invité surprise, et bien à propos, pour ce week end précédant Noël sur l'île de Valo, il est le petit ami de Lisette, la petite fille de Ruben le patriarche de la famille Liljecrona.

 

La famille est réunie autour du patriarche dans un cottage norvégien assimilée à une hébergement hôtelier assez haut de gamme. Après de Ruben : ses deux fils Harald et Gustav, et leurs enfants respectifs . Lors du repas, Ruben s'écroule, Martin découvre une odeure d'amandes et suspecte l'empoisonnement au cyanure.

 

Dehors, la tempête de neige violente bloque les convives sur l'île et leur hôtes, un couple de restaurateur. C'est dans cette ambiance cosy et tendue, que Martin va devoir suspecter tour à tour la famille de sa petie amie.

 

Certes, je me suis laissée entrainer dans cette petite intrigue, elle réserve peu de surprises, l'enquêteur semble piétiner tout le long, il n'égale pas la psychologie des enquêteurs chez Agatha Christie, il y a peu de noirceur dans ce roman, un peu de suspens versant histoires de famille, et surtout une famille très vénale, qui est décrite avec perfection. Leur crime principal est le profit et le business familial, portraits très réalistes de cette famille de nouveaux riches.

 

Cependant Camilla Läckberg a décidé de bluffer son lecteur, elle trouve le ressort de l'histoire chez un autre auteur aussi connu que Christie, c'est surprenant et permet de maintenir le lecteur en questionnement le long des 150 pages. Je suis loin d'avoir trouvé la résolution de l'énigme, alors écriture efficace oui sans être transcendant. Bonne lecture

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S

Je dois le lire, je dois le lire, je dois le lire... c'est une ritournelle qui passe dans ma tête chaque fois que mon regard l'éffleure sur mon chevet ! Je note ton lien.
Répondre