Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

Hypothermie

Les puristes et inconditionnels de l'auteurs Islandais Arnaldur Indridason crieront à l'hérésie, si je demarre par relater mes impressions de lecture par son dernier polar sorti en Février 2010. En effet, chaque polar.relate une enquête independemment des autres, cependant il existe une progression du personnage principal Erlendur à chaque enquête, rmais là je laisse le choix à chacun. Moi j'ai démarré par Hiver Arctique.

 

J'avais envie aussi de parler de l'Islande à travers autre sujet que celui de l'éruption d'un volcan au nom imprononçable et qui contrarie à sa manière la mondialisation du traffic aérien en Europe.

Tiens à ce sujet, préparez vous à plonger dans l'orthographe islandaise en lisant des noms de personnages tres différents de nos consonnances françaises au début j'ai eu du mal mais aujourd'hui ca va je maitrise....surtout les noms Bergotta, Eva Lindt, Valgedur, Sindri, Halldora, Bergur...

  couv-1002

  Editions Métaillé- Traduit de l'islandais par Eric Boury

 

Mes impressions de lecture

L'histoire débute par le suicide de Maria dans sa maison de campagne sur les bords du lac Thingvellir...Le commissaire Erlendur rencontre Karen, la meilleure amie de Maria, qui arrive à le convaincre que son amie n'a pu commettre un tel acte à partir d'un enregistrement audio.

 

Dans un pays où les suicides sont fréquents, Erlendur se met à enquêter alors que tout semble laisser paraitre au suicide. Hanté par les disparitions en tout genre, il enquete tel un limier :  pour cet enqueteur tout compte le moindre détails, le moindre témoignage sur la victime par ses proches est essentiel pour faire avancer pas à pas ses recherches, sa principale qualité il ne lache rien juqu'a ce qu'il trouve ...

Cependant pour lui, les circonstances de ce suicide s'entourent de mystères, tout d'abord les visites de Maria chez un medium car elle espère communiquer avec sa mère défunte, l'enfance de Maria traumatisante, l'epoux de Maria : Badvinn médecin au comportement serviable et distancié.

 

Et à partir de là il se met à enquêter sur Maria et son entourage. Il découvre l'obsession de Maria pour la mort, ainsi que sa passion pour les lectures de Marcel Proust et du livre A la recherche du temps perdu, ses tentatives de communication avec sa mère. Tout cet univers surnaturel  laisse Erlendur sceptique.

En parallèle, il enquete sur le medecin Badvin et sa jeunesse d'interne- Erlendur apprend de Tryggvi un vagabond que Baldvin a tenté une experience interdite- Tryggvi a servi de cobaye pour cette expérience de mort artificielle-

Relayé  par ses enqueteurs Erlinborg et Sigurdur Oli, il dénoue l'histoire de Maria et de son mari. En déambulant dans la région des lacs islandaisproche de Thingvellir de rencontres en rencontres, Erlendur parvient à résoudre deux mystérieuses disparitions celles de David et Gudrun au lac d'Uxavatn.

 

Le personnage d'Erlendur est attrayant, loin d'être le super flic il n'abandonne jamais ses pistes se fiant à ses déductions, avec une écoute active des témoin. Il met une patience et un acharnement à trouver une explication à toutes les affaires de disparitions. Et puis des qu'il sort de son métier d'enquêteur, il est le solitaire, délaissant sa fille, gérant avec difficultés ses rapports avec sa famille, assez anti-pathique d'ailleurs. Il est humain et tres normal dans le fond. J'apprécie ce personnage un peu lunatique et fin limier.

 

L'atmosphère dégagée dans ces livres est tout aussi agréable, de part la description d'un pays nordique qu'est l'Islande, un pays de montagnes et de lacs, un pays de pêcheurs, un pays d'histoires fantastiques, de traditions également et parfois avec des retours dans le passé. Arnaldur Indridason exploite également le coté fantastique en relatant de manière scientifique les expériences de vie après la mort, sujet délicat d'un point spirituel et ici abordé dans ce romansur le plan médical  médical.

 

Alors bien sur en démarrant par cette enquête vous aurez loupe la génèse de l'histoire d'Erlendur, qui progresse à chaque épisode- Cependant, vous suivrez une enquête sur un meurtre maquillé en suicide de manière surprenante. Rien à dire sur le style polar islandais ou nordique, je n'ai pas assez de lectures à mon compteur pour pouvoir vanter leurs mérites- En tout cas je suis fan

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

vhs 08/12/2012 19:12


J'ai entendu dire beaucop de bien de cet auteur, je pense que je vais me laisser tenter bientôt. Merci pour cette chronique!

keisha 03/05/2010 10:45


J'ai lu les quatre premiers traduits en français (mais il parait que les deux premiers "réels" ne sont pas traduits encore, allez comprendre)et dans le désordre en commençant par le deuxième, La
femme en vert (excellent)
Oui, quelle importance de suivre l'ordre, finalement... ^_^