Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

La fenêtre panoramique-Richard Yates

Revolutionary road

Revolutionary Road  (en français La fenêtre panoramique) est l'adresse de Franklin et April Wheeler. Un couple d'américains modeles vivant dans le Connecticut, en banlieue de New-York. En 1955, ils sont mariés depuis quelques années, possèdent un pavillon doté d'une fenêtre panoramique, trouvé par l'intermédiaire d'un agent Mrs Givings.

 

Frank travaille dans le département de la promotion des ventes pour Knox, entreprise située à New York et qui vend des calculatrices. Il y occupe un poste qu'il estime inintéressant, en deça de ses compétences. April, qui projetait de devenir actrice lorsqu'elle a rencontré Frank., s'occupe de leurs deux enfantds. C'est une tres belle femme, maniérée, intelligente et mère au foyer. Leurs voisins, les Campbell font pâle figure comparés aux Wheeler. Tout semble normal et parfait pour les Wheeler, sauf que le vernis va craquer et la névrose latente des Wheeler va les conduire sur la route du non retour.

 

Yates présente dans ce roman une dissection au scalpel d'un couple lambda américain. Roman écrit en 1961, il n'épargne rien au modèle de vie, qui reste encore celui actuel : Se marier, avoir une situation, trouver une belle maison, bref réussir sa vie. A travers une écriture incisive, juste, limite cruelle, Yates décrit la déliquescence de ce couple ; ca donne des frissons, et la charge émotionnelle négative l'emporte largement.

 

Toutes les habitudes de la vie de ce couple sont passées à la moulinette, bien souvent vu sous l'angle de Frank, habitude quotidienne, vie affective, lassitude et ennui au travail, infidélité avec la collègue de bureau, l'éducation des enfants, les relations voisin voisine inutiles mais au combien nécessaire pour estimer sa propre réussite. C'est d'un vide puissant.

 

 Le portrait d'April est moins affirmé, enfance difficile, elle apparait fragile et malheureuse. Souvent distante de Franck, qui envisage pour elle un suivi psychanalytique, c'est à la mode. Alors qu'April décide d'abandonner cette vie pour donner une seconde vie à leur couple, elle souhaiterait que leur couple retrouve sa complicité d'autrefois en s'installant en France. Frank l'approuve plus pour éviter le conflit que par conviction. Au lieu de se rapprocher, ils s'éloignent encore plus. Toute une vie si facilement résumée, Yates remplissant les vides et les non dits, soi en accentuant leur défauts soi en dévoilant leurs pensées intimes.  

 

  Bref Yates n'épargne personne dans ce roman accepter ce mode de vie n'est pas épanouissant, le refuser c'est du suicide! Yates ne place pas non plus les sentiments au coeur de l'histoire ou très peu, comme si la névrose de ce couple les oblige à s'enfoncer dans leur mutisme, fuir leur responsabilité de parents, penser à leur famille; rien ne les rapproche tout les éloigne. S'aiment ils ou pas? A ce stade du roman, le paradoxe prend toute sa place et le drame est inévitable.

 

Bien sur, l'histoire de Frank et April est au coeur du roman, et d'autres histoires gravitent autour, celle des voisins, et également celle du fils de Mrs Givings, docteur en mathématiques, interné car il ne s'adapte pas au modele social. Tout le monde est touché à un moment ou un autre. 

 

Le roman s'ouvre sur une représentation théatrale un peu râtée. Yates nous interpelle certes nous sommes souvent en représentation, parfois de mauvais acteurs; il y a un mot qui désigne les moments ou les acteurs ne jouent pas c'est la relâche. Quand April décide de faire relâche, ça explose!

 

Yates n'apporte aucun jugement de valeur sur ces personnages, il décrit bien et dénonce le modele sociétale, la lecture n'est pas si  sinistre, le regard porté est extérieur nous amenant à la réflexion de manière inéluctable. C'est avant tout notre absence de relâche, que cherche à dénoncer Yates. C'est très critique bien sur et si actuel, ce qui peut expliquer que ce roman soit tomber aux oubliettes 

 

Ce film a fait l'objet d'une adaptation cinématographique : les noces rebelles. Film et roman sont une réussite, marquant et troublant. Chacun à leur manière.

 

 

 

 

Lecture réalisé avec mes co-lectrices Miss Alfie, et George.

 

J'ai également choisi une couverture de livres d'un éditeur anglais, non pas que je lise en VO, surtout parce que je la trouve belle et évocatrice du roman; la détachant des deux acteurs trop connus qui ont interprété les Wheeler au cinéma 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> <br /> Bon, je ne m'étais pas trompé : c'est très coloré !!!  Et j'ai l'impression, en passant chez toi, de ne pas<br /> m'être trompé en lançant mon challenge. Merci pour ta participation encore et j'ai hâte de découvrir un peu plus ce blog (avec du temps à revendre, ce sera plus facile !)<br /> <br /> <br /> Bonne soirée.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> Je réponds un peu tard à ton commentaire, mais sache que j'approuve à 200 % ton chalenge sur la littérature anglaise, sache que j'ai prévu de lire les auteurs suivants cette année : James Mathew<br /> Barrie, le père spirituel de Peter Pan, Lord Dunsany et son livre des merveilles, Nancy Mitford et son humour so british, un petit nouveau que je découvre David Nicholls et un jour en cours de<br /> lecture, Johnatan Coe bien connu et que je ne connais pas, de temps en temps je lis un Agatha Christie pour la forme, Daphné Du Maurier inspiratrice des scénarios d'Hitchcok! Oui ton challenge<br /> devrait être un bon moyen de découvrir la culture anglaise!<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> <br /> je suis en courrs de lecture... sentiment partagé pour l'instant !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> George, je te rajoute à La lecture Commune, @ bientot!!!!<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Comme tu le dis très bien, c'est un livre qui touchera forcément les uns et les autres à un moment ou un autre de la lecture...!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> Le fond du sujet n'est pas simple à aborder et l'évoquer dans un billet c'est dévoiler la lecture!<br /> <br /> <br /> J'ai vu que tu avais programmé La voix avec Anne et j'ai démarré le roman hier soir! Je te signalerais par mel si j'ai terminé le roman pour le week ends prochain.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> <br /> Ce livre me tentait depuis sa sortie en poche et pourtant je ne me le suis pas encore offert. J'ai failli le faire quand j'ai vu que vous alliez faire une lecture commune mais j'étais sûre de ne<br /> pas le finir à temps. Mais après un tel article, si je tombe dessus, je n'hésiterai pas.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> Je ne suis pas décu par cette lecture. J'avais au préalable vu le film enfin c'était il y a 2 ans. Yates vaut vraiment la peine d'être lu. La lecture commune je pratique pas trop, car comme toi<br /> je suis pas sure de finir à temps, et pui la c'était bien agréable, c'etait un bon choix!<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />