Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

La mort s'invite à Pemberley-P.D James

pd james

 

Ah quelque fois, la faiblesse s'empare de nous, et il suffit qu'un roman autour de Jane Austen sorte pour que l'envie de renouer avec l'auteure s'impose. Et dans ce roman La mort d'invite à Pemberley, PD James succombe ma foi elle aussi à son envie de rendre hommage à la romancière. J'annonce d'emblée la couleur, je me suis ennuyée avec ce roman.

 

 

Cette lecture s'est déroulée en deux étapes, l'une très enthousiaste car l'auteure nous livre un magnifique retour en arrière, sur Orgueil et Préjugé et poursuit dans sa lancée en nous livrant le devenir du couple Darcy à Pemberley, ayant pour voisins très proches les Bingley, tout cela se met en place très rapidemment, et qui n'a jamais eu envie de savoir ce que sont devenus ces chers personnages ???. Le récit s'enrichit de personnages, notamment la domesticité avec la famille Bidwell, avec des portraits assez agréables. 

 

Et PD James reste assez fidèle à l'esprit de Jane Austen, utilise à nouveau Wickham comme petit vilain canard de l'intrigue. A travers cette intrigue, elle réussit à étoffer des personnages, qui ont parfois eu un rôle totalement secondaire comme Fitzwilliam Darcy, Georgiana ou Mrs Younge dans le roman O&P. 

 

Cependant, un meurtre vient troubler la petite vie société de Pemberley, le jour du bal de Lady Anne, mère défunte de Darcy. Le bal se trouvant annulé, premier élément du récit que j'ai trouvé dommageable.

 

Après avoir savouré la meilleure partie du récit, je dois l'avouer: j'ai sombré à pic dans l'ennui. La scène de la découverte du meurtre étant le dernier moment, ou ma foi je suis restée alerte, pour la suite l'histoire se repète et je me suis enlisée dans les longueurs du récit, et j'ai pris peu de plaisir avec le style de l'auteure. Une fois le meurtre dévoilé il ne reste qu'à attendre le dénouement. Les indices m'ont semblé flagrant, et j'ai vainement attendu un rebondissement, qui n'est jamais venu. 

 

C 'était un enchantement qu'elle n'avait pas connu. Il lui arrivait encore de songer avec un étonnement  intact qu'entre la première demande outrageante de Darcy et son second plaidoyer repentant et fructueux, ils avaient passé moins d'une demi-heure en tête à tête ... S'il s'agissait d'un roman, le plus brillant écrivain lui même pourrait il réussir à faire croire à ces lecteurs qu'aussi peu de temps avait suffit à soumettre l'orgueil et à surmonter les préjugés? (seul passage que j'ai noté)

Je partage l'avis de l'auteure parfois, les romans manque de vraisemblance  et de cohérence, même les intrigues policières. Car c'est là le point faible de ce roman, il n'y a pas de véritable enquête, ni d'intrigue policière, le polar historique est passé à la trappe et c'est bien dommage tout est propice notamment la situation de presque huis clos au sein de Pemberley (il n'y avait que deux coupables possible et le champ s'est vite réduit à un car elle insiste beaucoup), là ou Dame Agatha aurait fait durer le suspens, quel dommage!

Sans suspens, un procès interminable, un accusé qui se défend très peu ou les révélations seront épistolaires sans grand coup de théâtre, comme dans les romans de Jane Austen tout est bien qui finit bien et cette lecture s'est avérée être sans plus pour moi.    

   
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P

J'ai trouvé moi aussi le style de ce livre et son intrigue très plates. J'ai beaucoup de mal à comprendre les critiques dithyrambiques que j'entends ici ou là.
Répondre
N


P.D James a surement écrit de meilleur roman, je n'en doute point, elle est donc plutot reconnue et appréciée, d'autres apprécieront surement cette lecture. Je n'ai pas du tout été captivée en ce
qui me concerne!



A

Oh, merci :)
Répondre
A

Même si je pense avoir plus aimé que toi, je me retrouve dans ce que tu dis. Le côté enquête est très plat. En fait il n'y a pas vraiment d'enquête, PD James suit juste le déroulement judiciaire
de l'époque, je m'attendais à mieux aussi mais le côté austenien m'a remonté le moral!
Répondre
N


Oui c'est vrai que j'ai été très enthousiaste sur la première partie du roman, et l'hommage rendu à Jane Austen, on s'y retrouve totalement. Pour la suite, un peu moins. J'aime beaucoup ton blog
Alice, que je suis quand j'ai le temps de passer!@ bientot



D

pas d'intrigue, pas d'histoire : c'est tout à fait ça, l'ennui à Pemberley, je crois que le critique du nouvel observateur n'a pas lu le même livre que nous !!
Répondre
N


Je n'ai pas lu la critique du Nouvel Obs, il a peut être survolé les passages tout en longueur, en tout cas je me rends compte que je gagnerai un peu plus à fréquenter ton blog, et tes lectures
historiques!!!!



K

Te voilà aussi déçue que Dominique (à sauts et à gambades)...Voilà qui est clair, en dépit de l'article du nouvel observateur, favorable, lui!
Répondre
N


Je lis très peu les critiques, ça m'embrouille dans mes choix, je préfère les avis des lectrices , l'intrigue n'est pas
brillante, je me répète et puis j'ai lu pas mal de polars ces derniers temps, donc ceci explique cela mais elle ne s'est pas foulée, je trouve. Oui, j'ai lu le commentaire de Dominique sur
Babelio, et je me suis complètement retrouvée, j'ai vraiment peinée à le terminer.