Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

La séance-John Harwood

La séance n'est pas un grand moment de lecture, je ne suis pas du tout rentrée dans l'histoire. Alors que beaucoup de commentaires sont ultras positifs, je n'ai point éprouvé de grandes émotions à la lecture de ce roman. C'est loin d'être ennuyeux, mais je reste impénétrable face au monde du surnaturel et des experiences spirits, pas de grandes frayeurs non plus dans ce roman ...Je vais rester fidèle à la présentation de la maison d'édition pour l'histoire , mon avis n'est pas universel loin de la.  J'ai simplement abandonné en cours, par manque d'intéret et de volonté aussi. 

 

Je reconnais que le style est léger et agréable, le personnage principale Constance est plus romantique que gothique   C'est vrai que l'histoire, racontée   par des personnages différents permet une déroulement  de l'intrigue plus intense, c'est un excellent procédé que j'ai découvert de le roman de Ron Rash Un pied au paradis, editions Le Masque; cependant sur La séance le rendu est beaucoup moins prenant. Peut être aussi que je m'attendais davantage à une écriture policière d'après la 4eme de couverture.

 

Voila mon simple avis sur ce livre, qui j'espere ne vous empêchera pas de le lire si l'envie vous gagne ...Pour info j'ai commencé ma lecture le 20 Juin et j'ai arrêté à la page 270 sans reprendre ma lecture.

 

9782749114934R2« Bienvenue dans les brumes victoriennes... Un livre à énigmes ensorcelant que vous lirez à coup sûr d'une seule traite. » The Times

 

Angleterre, fin de l'ère victorienne. Constance Langton reçoit la visite d'un avocat, John Montague. Celui-ci lui annonce qu'elle vient d'hériter d'un manoir de famille dans le Suffolk, Wraxford Hall, et lui conseille de vendre la propriété sans perdre une seconde. Wraxford Hall jouit en effet d'une sinistre réputation : ses précédents propriétaires y sont morts dans d'étranges circonstances et une jeune femme, Eleanor Unwin, y a mystérieusement disparu avec sa fille. Quels terribles secrets renferment Wraxfod Hall ? Au fil du journal intime d'Eleanor et des recherches de Constance, deux femmes dont le désir d'indépendance dénote en pleine époque victorienne, se lèvent peu à peu les mystères qui entourent l'étrange demeure. Pièges machiavéliques et coups de théâtre en cascade, terreurs intimes, étranges obsessions et secrètes inconvenances, tout est réuni pour faire de cet hommage très moderne au roman gothique et victorien un chef-d'oeuvre du genre.

 

« La façon dont John Harwood joue avec les conventions du thriller victorien est une véritable source de délices ! » The Washington Post

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

keisha 10/08/2010 07:02



Le monde du surnaturel et les expériences ne sont pas non plus ma tasse de thé, mais j'ai eu l'impression que l'auteur nous gardait sur un terrain rationnel et que l'on prenait plaisir à le
laisser nous faire un peu peur...



nathalia 10/08/2010 20:05



Oui ce roman est très apprécié et c'est bien tout l'intéret d'avoir des lectures différentes, je suis peut être passé à coté desfois ça arrive @bientot