Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

Le Vallon-Agatha Christie

 16303.jpg

 

J'avance surement dans mon objectif de lire l'ensemble des romans écrits par Dame Agatha Christie, enfin il faut bien se l'avouer je suis bien loin du compte.

 

Déja je vais commencer par lire mon stock existant, car Agatha Christie tient à elle seule une petite bilbliothèque. Pour ne pas avancer dans mes lectures, je trouve toujours le prétexte farfelu de l'adaptation série BBC, archi revue. Je connais l'intrigue, donc l'issue finale de l'enquête et par conséquent inutile pour moi de lire le roman écrit par Christie. Schéma de raisonnement un peu facile, je le reconnais, qui relève de la paresse.

Bien entendu, tout cela n'est que prétexte car chaque roman de Christie est construit comme un puzzle et si le lecteur est un minimum joueur chaque lecture reste un vrai plaisir.

 

Vendredi dernier, je me regardais donc encore deux adaptations très réussies, dont le crime d'Halloween et la chaine les programmant annonce d'emblée que la semaine suivante sera diffusé Le Vallon.

 

Entre temps, un méchant virus est passé par là me clouant au lit, et n'épargnant pas mes petites celulles grises par de maux de tête violents. Je me décidais alors à prendre ce roman, Le vallon, publié en 1948, histoire de me divertir.

Le Vallon est le nom de la propriété des Angkatell, Lady Lucy et Sir Henry s'apprêtent à accueillir pour le week end leurs cousins, David Angkatell, Midge Hardcastle, Henriette Savernake et Edward.

 

Edward est le cousin héritier d'Ainswick, le domaine familiale de la famille Angkatell, les cousins ont tous grandi là bas. Seulement, à la mort du père de Lucy la propriété revient de droit à l'ainé des cousins Edward, Lucy en tant que fille ne peut hériter du domaine. Tous ont vécu heureux à Ainswick, il semblerait que ce temps est révolu ...

 

Lucy a également convié les Christow, John et Gerda, John est un vieil ami de la famille. Lucy appréhende le week end, tant la compagnie de Gerda est pesante.

 

John Christow lui est enchanté de gagner la campagne, il est fatigué par l'exercice de son métier, par sa femme si parfaite qui est comme en adoration devant tout ce qu'il entreprend, qui s'avère cependant aussi belle qu'elle est idiote et qu'il a choisit pour épouse.

 

John est ce docteur émérité, père et époux modèle, dévoué à ses patients, effectuant des recherches médicales pour soigner les maux incurables. John est ravi de ce week end chez ses amis les Angkatell, il va retrouver là bas sa maitresse la sculptrice Henrietta Savernake. John Cristow, un homme assez complexe en somme, à la double vie. 

 

C'était sans compter sur la présence de célébrités dans le voisinage du Vallon, fuyant le tumulte de Londres. Les cottages environnant sont habités par l'actrice hollywoodienne Véronica Crays, l'amour de jeunesse de John Christow et du non moins célèbre détective Hercule Poirot.

Lorsque ce dernier, invité au déjeuner chez les Angkatell fait son entrée, c'est pour découvrir une scène de crime, un corps gît dans son sang au bord de la piscine, l'ombre de Gerda Christow le revolver à la main, laisse penser au détective que ses hôtes lui jouent la comédie, la scène de crime est théatrale, tout semble surfait et mal joué selon Poirot. Ce n'est que lorsque le cadavre rend son dernier souffle en murmurant "Henrietta" que Poirot en perçoit la réalité.

 

Le Vallon se dessine pour moi comme le crime passionnel et pourtant Christie va faire du meurtre du Docteur Christow, médecin brillant et certes infidèle, un meurtre sensationnel, car nous lecteurs nous sommes commes la patiente du Dr Christow, Mrs Crabtree, les meurtres donnent du goût à l'existence, justice doit être rendue et le coupable châtié.

 

Dans ce roman, Christie prend son soin des personnages, tout d'abord John Christow, ce médecin si doué et bon envers se patients, pris en étau entre son amour de jeunesse Véronica Crays, son épouse Gerda et sa maîtresse Henrietta, est dépeint avec profondeur et sans jugement. Il pourrait etre n'importe qui d'autre, un homme brillant, fatigué avec ses défauts et ses fêlures cachées. Les portraits de chacune de ses femmes sont parfaits également, toutes sont en contraste les unes avec les autres. Le lien que représente Henrietta avec la famille Angkatell, reste le maillon fort de l'intrigue lui donnant son caractère intime.

 

Aussi, la complexité de ce meurtre apparait-elle flagrante, car c'est bien là le drame d'une passion et pourtant il n'en est rien. Poirot se heurte à des contradictions évidentes sur l'arme du crime, Gerda ne peut être coupable, et face à lui une famille Angkatell des plus sympathique, unie dans les souvenirs, car tous sont susceptibles de l'avoir commis ce crime et vont s'employer autour de Gerda Christow, la seule coupable évidente à déployer des zones d'ombre.

 

Poirot sait que seule la vérité permettra de lever le jour sur ce qui ne colle pas. Comme toujours c'est maîtrisé, et bien qu'ayant déja vu cette adaptation plusieurs fois, je n'avais pas souvenir de la fin du roman, d'ailleurs est ce là la seule finalité de ce roman, le coupable?

 

Vous verrez, même si j'ai pas mal dévoilé l'intrigue, je suis bien loin d'avoir su transcrire l'ingéniosité d'Agatha Christie à perdre son lecteur dans les méandres de l'âme humaine. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Syl. 30/11/2012 19:50


J'ADORE aussi David Suchet !!!

nathalia 30/11/2012 20:25



Cool !!!!



Syl. 25/11/2012 19:56


Je l'ai celui-là aussi ! mais je suis en retard dans ma chronologie. Il faudrait que je m'y remette... George serait contente !!! Tu n'es pas inscrite à son challenge ?

nathalia 30/11/2012 18:44



Ah, tu les lis chronologiquement ???? Je les ai rangé dans ma blblio par date, mais j'avoue je ne les lis pas dans l'ordre. J'en ai un paquet encore à lire. J'avais démarré un challenge Christie,
mais je ne sais plus si je suis inscrite au challenge de George. Je suis fan de la série avec David Suchet et Zoe Wanamaker, en ce moment il les diffuse le vendredi soir. J'essaie de les lire
avant leur diffusion, si je peux! Ca me motive.



keisha 22/11/2012 07:33


Parfois en vO...

nathalia 23/11/2012 18:22



Je ne peux rivaliser,tu le sais


 


je vais tenter de m'y mettre avec Sleeping Murder, le premier que j'ai lu et A Murder is announced ... To be continued. Il faudrait que j'écrive un petite bafouille la dessus, cet ete je suis
passée à Greenway House et à Torquay dans le Devon, mais j'ai pas eu le temps de poster quelques photos  ...



keisha 21/11/2012 14:08


Un de ses meilleurs, dit-on. Evidemment je l'ai lu deux ou trois fois...

nathalia 21/11/2012 16:53



Oh la la la, deja que tu as lu tous les Christie's et plusieurs fois Maztte, j'ai sacrément du retard.