Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

Les exilés - Emmanuel Razavi

Les exilés ou l'histoire de deux frères d'origine iranienne, envoyés en France après guerre pour étudier. Bien sur une découverte grâce à logobob01

 

RAZAVILe 28 novembre 1943 a lieu la conférence de Téhéran, Roosevelt, Staline et Churchill se réunissent pour décider des modalités du débarquement. Mohamad Reza est le shah d'Iran, Ce dernier veut réformer l'Iran, trop ancrée dans une culture traditionnelle et l'ouvrir à l'occident. Le pays est divisé et perçoit l'influence économique de l'occident avec méfiance. 

C'est dans ce contexte que Youssef, colonel et issu de famille aristocrate iranienne envoie ses deux fils Houchang et Parviz  étudier en France à Montpellier pour qu'ils accèdent à la culture occidentale-

 

Les deux frères arrivent à l'enclos Saint françois, l'intégration sera difficile pour leux, qui ne parlent que le persan; ils sont volontairement séparés pour faciliter l'apprentissage de la langue- C'est grâce à leur talent sportif et de joueur de football, qu'ils s'intégreront. - Ils subiront également les privations alimentaires de l'après guerre et seront privés de l'affection de leur famille durant plusieurs années. Cela leur permettre de développer des amitiés durables et sincères avec leur pays d'adoption. Ils ne retourneront en Iran qu' une fois leur baccalauréat obtenu.

 

En Iran, le pétrole devient l'enjeu de la guerre froide en 1946. Cependant, le régime du Shah, allié aux Etats Unis, exclut du gouvernement les ministres liés au parti communiste. Une chasse aux opposants du régime du Shah commence.. De cette situation, un sentiment anti impérialiste s'empare de la population et Mossadegh en profite pour contrer le shah, ce qui n'est pas au goût de l'occident, qui rétablit le shah au pouvoir. La vent de révolution est ainsi étouffée.

 

En 1954, les deux frères très soudés, reviennent dans leur pays, l' Iran qui a tellement changé. Parviz amoureux d'une jeune française sait que "le seul lien qui unit l'Orient à l'occident c'est l'amour". Et décidera rapidemment de rentrer en France pour  terminer ses études en chrirurgie dentaire et épouser Marie-Josèphe. Houchang lui décide de rester à Téhéran, il a suivi l'école d'architecture française, décide  de travailler avec son père  pour le pays sur des chantiers publics commandés par l'état.

 

Le Shah a poursuivi sa modernisation de l'Iran, permettant à la vague de contestation de se répandre dans les milieux religieux.. En 1978, C'est l'Ayatollah Khomeiny, exilé en France qui devient le leader de cette opposition. ,Il est un islamiste et aussi anti-communiste. Le shah interdit les manifestations de contestaires et c'est dans ce contexte que se déroulent en 1978 le Vendredi noir de Téhéran.

 

C'est à ce moment, qu'Houchang décide de quitter l'Iran pour la France. Seuls resteront au pays les parents des deux frères, qui malgré ce contexte peut favorable décide tardivement d'accepter des visas américains.

 

J'ai omis volontairement de parler d'Ahmad, un jeune iranien fils d'un professeur de mathématiques, pro communiste, qui va jouer un rôle dans la révolutions contre le shah en 1978.Et dont l'histoire va trancher avec celle des deux frères éxiles. Leur chemin se croiseront dans la tourmente de l'Histoire. A l'issue de la révolution, l'Ayatollah Komeyni a installé une théocratie et supprimer toute forme de liberté individuelle, plongeant le pays dans l'obscurantisme et la violence.

 

C'est une histoire familiale, le lien entre les deux frères est unique et fort, et joliement raconté. L'amour et le respect pour leur pays d'accueil La France est sincère. Le regard de l'auteur sur l'orient et l'occident est bienveillant, neutre et enpreint de nostalgie.

 

En parallèle, l'histoire de l'Iran est racontée à cette lecture je n'ai pu que penser à Persépolis, bien sur le récit est différent, car il éclaire davantage sur la génèse du conflit iranien à la fois politique et religieux. C'est tres instructif et raconté avec discernement et concision. J'ai apprécié ce recit  et sa progression.

 

Je précise que Emmanuel Razavi est journaliste et partage dans ce récit une part de sa vie de famille, pour notre grand plaisir de lecture. C'est le troisième récit qui me parle de l'Iran, apres Longue Marche de Bernard Olliver et Persépolis de Marjane Satrapi. Merci pour ces lectures enrichissantes, qui dénote avec les informations données dans le cadre des médias.

 

Malika, du blog 3 petits bouquins et le grand  méchant tome a également été selectionnée pour ce partenariat et je vous invite à découvrir son avis. Leur blog, de lectures entre amis est plaisant et amusant,

 

Merci donc à Mr RAZAVI, mon petit éditeur et BOB pour ce partenariat.

 

iran

 

  

  

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Malika 02/12/2010 09:24



Je suis jalouse, il ne m'a pas écrit à moi Emmanuel Razavi !!!!


Ceci étant dit,  c'est très sympa de sa part d'envoyer un petit message de remerciement ...décidement : il me plaît bien !



nathalia 05/12/2010 10:58



Oui certains auteurs correspondent bien à leurs écrits, sincérité et finesse d'esprit. Ne t'inquiète pas tu auras aussi un jour un petit message de sympathie d'un auteur tout simple et
encourageant, j'avais également reçu un courriel d'Arnaud Rykner pour le Wagon, et l'occasion de discuter sympathiquement avec Mathias Enard.



Emmanuel Razavi 02/12/2010 01:55



Merci de votre gentil message, dont je viens de prendre connaissance. Je suis ravi que vous ayiez apprécié ce livre, que j'ai eu beaucoup de plaisir à écrire.


Je vous souhaite d'avoir la joie de découvrir, un jour, le pays des mages et des poètes.


Cordialement,


Emmanuel Razavi



nathalia 05/12/2010 11:01



Je vous remercie beaucoup, c'est grâce à des romans comme le vôtre, ou la BD de Marjanne Satrapi, ou Longue Marche de Bernard Ollivier qu'on peut découvrir l'Iran. 



Malika 26/11/2010 09:14



Ce roman a fait l'unanimité nous concernant ...et j'espère qu'il trouvera son public !


Nos articles se complètent à merveille ...il faudra récidiver l'aventure !



nathalia 27/11/2010 11:59



oui cette idée de lecture commune que tu m'as proposée est chouette, en écrivant mon article je me demandais comment tu allais aborder le récit et puis bon c'est excellent de découvrir que le
roman nous plait sur des point marquants et bien différents


En attendant, comme vous proposez des lectures régulièrement par mois, ce qui est interessant car proposer une liste de 13 livres par mois ca peut donner des idées, surtout quand on les a dans ss
bibliothèque


Je viendrais souvant vous visiter et si je repère un livre qui me plait et fait partie de ta séléction je te ferais signe.


Bonne lecture à toi et à ton petit cercle d'amis littéraire