Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

Miss Charity - Marie-Aude Murail

murail-miss-charity

 

 J'ai refermé Miss Charity en me demandant vraiment si c'était un roman jeunesse, tellement j'en ai apprécié la fraîcheur, la joie de vivre, l'appétit de savoirs, et le désir de se réaliser soi  même par la production artistique (en l'occurrence l'aquarelle) avec un certaine modestie de la part de Miss Charity., l'héroine de ce roman,

 

Nous sommes à l'époque victorienne, difficile d'avoir l'esprit ouvert à cette époque, et Miss Charity, élevée dans l'aristocratie,( là ou travailler est deshonorant) va devenir une femme de lettres en éditant ses propres histoires illustrées pour enfants!

 

Le roman relate donc la vie de cette petite fille de son enfance à l'adolescence. J'ai d'autant apprécié ma lecture, que je ne souhaite l'évoquer qu'à travers mes impressions personnels aussi subjectives soient elles.

 

Je me suis remémorée mes lectures d'enfance, la comtesse de Ségur et  le Petit Prince. D'ailleurs, Miss Charity et le Petit Prince ont tant en communs (2 romans magnifiquement illustrés) et leurs goûts pour la nature, le monde animal, l'observation des animaux et des plantes (et aussi la magie de les considérer comme des êtres à part entière en leur parlant notamment, leur donnant des prénoms, en les adoptant), le dessin, l'altruisme, les relations délicates avec le genre humain, la volonté d'aider les autres. Une forme d'empathie nait spontanément envers Miss Charity.

 

J'ai aimé également l'imaginaire de l'auteure Marie-Aude Murail, le voyage dans le théatre tout commence par Shakespeare, que Miss Charity connait par coeur, et ses auteurs anglais plus contemporains le duel Bernard Shaw et Oscar Wilde est superbe à la fois dans le fait de les mettre en scène dans le roman en tant que personnage mais aussi par l'intermediaire des différentes representations auxquelles Charity assiste. Un voyage au coeur du théatre anglais jubilatoire!

 

J'ai aimé l'évocation de la société anglaise à l'époque victorienne, les conventions pesantes et peu propices à l'épanouissement, ce qui arrive à Charity qui est neurasthénique tant elle doit se cacher d'être ce qu'elle est : sa passion pour les animaux, le dessin, le gout de la littérature; s'émanciper était mal perçue pour une jeune femme.

 

J'ai aimé aussi la belle mélancolie la vraie solitude de Miss Charity, tout en contraste avec les moments de bonheur comme pêcher à la mouche avec son père ou l'évocation d'une belle journée à la campagne en pique niquant en famille, les amours de Charity, qui là aussi sont empreints des conventions du 19eme siècle les mariages sont des alliances entre jeunes personnes de condition semblable,  l'amitié aussi que Charity sait cultiver (beaucoup de personnages tendres, amicaux, mauvais penseurs , dont vous ferez la connaissance) et son dévouement aupres des gens qui l'entourent et qu'elle aime, autant de simplicité de bon ton.

 

Trop naive notre Miss Charity? Non, une belle personne, un vrai roman, une histoire de petite fille qui a grandit et qui aime partager. Faisons de même...

 

Mon petit pêle mêle avec des illustrations de Philippe Dumas   

 

cj410

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Luna 02/10/2011 12:32



Ce livre est un petit coup de coeur pour moi !


C'est une histoire plus qu'agréable même si petite Charity est vraiment bizarre... J'aime beaucoup le fait qu'en grandissant, j'ai pu de plus en plus m'identifier à elle.


A lire ;)



nathalia 03/10/2011 21:29



Moi aussi, j'ai beaucoup aimé cette histoire, et de temps en temps j'ai comme une envie de le relire!