Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

Paris est une fête-Ernest Hemingway

paris est une fete

Il me semblait comme une évidence de lire Paris est une fête à l'issue de ma lecture le mois dernier de Madame Hemingway. Ce livre présente de petits récits, appelés Vignettes parisiennes, mettant en scène la vie de l'auteur dans le Paris des années 1920. Ces textes sont écrits à cette époque, et ont été retravaillés par l'auteur dans les années 1960, pour être publiés à titre posthume en 1964.

 

 

 

 

Certes, ces textes reprennent de manière parcellaire le Paris de l'après guerre. A cette époque, Hemingway tente de vivre de l'écriture, alors qu'il a travaillé comme journaliste depuis la fin de la guerre. Il stoppe ce travail journalistique pour ne vivre que de l'écriture. Pour cela, il quitte les Etats Unis (plus précisemment Chicago) pour s'installer avec son épouse Hadley à Paris. A cette époque, le couple ne roule pas sur l'or et le cout de la vie à Paris leur permet de s'installer sans grand luxe, sur la rive gauche à proximité des Jardins de Luxembourg rue Cardinal Lemoine.

 

 

 

 

 

Hemingway se plonge dans l'écriture, il loue un chambre de bonne à coté de l'appartement qu'il loue avec sa femme. Et bercé par l'ambiance de cette époque, il se met à écrire dans les café de La place St Michel et à proximité de chez lui. Son travail étant rythmé par les rencontres des differents artistes qu'il va rencontrer, influençant son travail. 

 

 

 

 

Au départ, il ne va écrire que des contes pour se faire publier rapidemment dans des revues et en tirer un maigre revenu. Il fréquente la librairie de Sylvia Beach (en fait une librairie de prêt) et se met à lire les auteurs russes, dont Tolstoi et Tourgueniev. Ses revenus lui permettent de vivre également en hiver en Autriche, le cout de la vie y étant bon marché après guerre. Et L'été, il quitte Paris pour l'Espagne et les férias (Pampelune, Madrid, Valence), qui lui inspireront sont premier roman Le soleil se lève aussi.

 

 

 

Ces petites histoires sur la vie parisienne reste écrites avec beaucoup de simplicité, loin d'en dépeindre le faste des endroits, elle en relatent l'ambiance assez légère et insouciante qu'il pouvait régner. L'auteur évoque avec beaucoup d'élégance la convivialité des brasseries française, ainsi que le charme de la vie de bohême sans l'idéaliser, il ne cache pas qu'il vivait un peu au dela de ses moyens, accusant le coup et vivant parfois sans le sou, jouant avec excès aux courses de cheveaux! D'autres écrivains et poètes se brulaient les ailes à vivre de la sorte

 

 

 

 

De nombreux passages relatent son amitié avec Scott Fitzgerald, dessinant un portrait assez juste de l'écrivain qu'il était, soulignant les aléas qui n'ont pas permis à l'écrivain d'être aussi productif qu'il l'aurait souhaité. Car même si cette vie choisie à écrire était agréable, il demeurait tout un combat pour préserver la liberté d'écrire, car les deux auteurs ne connaissaient pas le succès à cette époque, Hemingway était inconnu et Fitzgerald venait de publier Gatsby, qui ne se vendait pas! Incroyable. 

 

 

 

Pourtant, à la fin de sa vie Hemingway a temoigné de cette époque comme d'une époque belle et bien plus prospères que ne le furent les précédentes. Le passé de l'écrivain sur la ligne de front italienne n'est pas évoqué, ce qui laisse à ces récits une note assez douce et agréable. Il préfère relater sa vie de famille, son jeune fils et sa relation amoureuse avec Hadley, et ses voyages en Autriche. Ces récits sont à lire comme des mémoires sur les debuts d'un écrivain, sur son travail d'écriture et ce qui l'a nourri pour avancer, l'apprentissage de l'écriture avec ses doutes et sa frénésie et par la suite être publié et reconnu jusqu'au Prix Nobel de littérature, très agréable à lire.   

 

  f-scott-fitzgerald-an-american-icon-1

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> Haaaa, il est dans ma PAL depuis mai, je devais le lire en août et je n'ai pas eu le temps et ça ne va pas s'arranger ces deux mois à venir, car j'ai au moins 5 LV à lire, plus les SP ça va être<br /> coton mais sait-on jamais si j'ai du temps, entre deux !!!<br />
Répondre
N
<br /> <br /> Tu as le temps de le découvrir, il se lit très vite, tu vas aimer te plonger dans cette époque ... Je sais c'est tout pareil en ce moment les SP en moins, normal envie de lire des nouveautés, oui<br /> c'est exigeant les SP moi je n'ai pas ce courage là,<br /> <br /> <br /> j'ai un peu levé le pied sur les lectures de Fitz également, mais je n'ai perdu mon objectif le prochain c'est L'envers du Paradis et j'ai trouvé une bio d'occasion, un vrai pavé, <br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> C'est le 1er roman que j'ai lu d'Hemingway, j'avais adoré à l'époque et j'en garde un excellent souvenir ...quelques vingt ans plus tard !! ...Ca me donne bien envie de le relire ...<br />
Répondre