Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

Sorry-Zoran Drvenkar

sorryCela faisait un bail que je n'avais pas lu un roman de chez Sonatine, l'année dernière j'avais grandement apprécié Seul le silence de RJ Ellory. Pourtant, et plusieurs autres publications comme Les lieux sombres et Les Visages, Sorry n'a pas comblé mon enthousiasme, alors que l'idée même de l'intrigue ne manque pas d'originalité.

 

Quatre amis Tamara, Frauke, Chris et Wolf s'associent pour monter une agence de service et sortir de leur routine de petits boulots. Là, ils marquent des points en créant Sorry, ils s'emploieront à transmettre des excuses à la place des gens, dans un contexte professionnel uniquemet, exit les excuses de particuliers ou à caractère personnel.

 

Le concept fonctionne du feu de Dieu, de nombreux patrons les emploient pour réparer les licenciements abusifs et autres litiges, le sentiment de culpabilité étant trop fort.

 

Les quatre amis connaissent un succès rapidemment, ce qui leur permet de s'acheter une maison au bord d'un lac, et d'y installer à la fois leurs bureaux et leur appartement respectif. Ils s'entendent et s'organisent à merveille. Tamara gère la conclusion des contrats, Frauke la partie administrative et les deux frères Wolfe et Chris négocient l'execution des contrats, en forumulant les excuses.

 

Chris comprenant rapidemment l'injustice de certaines situations, va plus loin et négocient des réparations favorables aupres de certaines victimes, et pourtant en voulant apporter un soulagement et à faire le bien; ils vont tombés sur Lars Meyerbach, un tueur rongé par la culpabilité, qui va les solliciter pour s'excuser aupres de ses victimes!

 

Comme je l'ai souligne, l'idée de l'intrigue est excellente et le début de l'histoire assez captivant, et pourtant vers la page 150 le rythme s'essouffle assez vite, bien sur le suspens est maintenu car les quatre amis vont réagir bien différemment face à ce psychopathe.

 

Pourtant, des que l'histoire zoome sur le meurtrier, ses confessions relèguent l'intrigue au second plan, son identité est dévoilée, ainsi que ses motivations et sa personnalité, le meurtrier a été victime dans son enfance d'un pédophile, et mettre cette question au coeur du récit trouble à mon humble avis l'intrigue de ce qui aurait pu être un bon polar. Autant le dire, le Mystic River de Lehane est bien mieux soigné à ce sujet, un peu de finesse ne gache rien. C'est la vengeance qui apparait en tête de ligne, et finit le suspens du rapport de force entre le tueur et les 4 membres de Sorry. 

 

Quelques autre points m'ont genés, le fait que chaque chapitre soit évoqué par un personnage différents, là aussi le procédé ne m'a pas emballé, surtout quand le titre du chapitre se limite à "AVANT" ou "APRES", la fin se termine sur une révélation mais pas suffisamment croustillante pour  réellement sauver le polar. Assez déçue pour ma part, d'autres l'ont plus appréciés que moi sur Goodreads.

 

Je suis désolée pour les spoilers, cependant il est difficile d'exprimer son avis sans donner un minimum d'éléments; de plus j'ai pu constaté également que certains avis négatifs me donnaient envie de lire certains romans, car heureusment nous avons tous des sensibilités différentes, et surtout je ne considère pas mon avis comme universel, qu'il soit bon ou mauvais! 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article