Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

Southern literature

21bsqk4

 

 

    Parmi les quelques challenges réalisés cette année, celui sur la littérature du Sud des Etats-Unis, on Whoopsy Daisy fut le plus profitable et riche de lectures très différentes.

 

N'ayant pu rédigé un billet pour chacune de mes lectures et d'ailleurs ne m'en sentant aucune obligation-j'ai d'ailleurs décidé de ne m'inscrire à aucun challenge cette année sauf sur WD car je me sens trop esclave des billets qu'il est nécessaire de rédiger pour confirmer qu'on a bien atteint le quota requis -je vous livre donc mon top 5 des livres lus pour ce challenge et quelques impressions  de mes lectures.

  

01003604851

Faulkner, Le bruit et la fureur sur la première marche.

 

 

l'esclave librebeignetsrecto finn-c33a0-1fae7

     

Sur la deuxième marche : L'esclave libre de Robert Penn Warren, Beignets de tomates vertes de Fannie Flagg et les Aventures d'Huckleberry Finn de Mark Twain.

 

 

le prince des marees

Et enfin pour fermer le podium Le prince des marée de Pat Conroy. Roman bien écrit dans l'intrigue m'a semblé assez longue, que j'ai terminé grâce à de longues heures d'attente dans les aéroports de Madrid et Londres.

 

Ce qui a principalement motivé ce challenge est le roman de Kathryn Stockett, La couleur des sentiments.

 

Les romans du Sud sont d'une force narrative, combinant la nature, les conflits d'ordre moral, la violence envers les noirs (qu'elle soit physique, verbale ou actes visant à dévaluer les personnes de couleur), les conflits familiaux entre génération, à l'origine de tensions obligeant les personnages à des choix délicats et difficiles.

 

Faulkner avec le bruit et la fureur, reste assez inclassable, il maîtrise les tourments de l'âme et les fêlures de personnes, qui ne savent plus qui ils sont. Or la situation d'après guerre (Civil War) a laissé le Sud exsangue et siège de troubles sur plusieurs décennies.

 

Les romans de Conroy, et Fannie Flagg nous plongent au coeur de la famille et de ses drames à des époques différentes, avec une note très culinaire pour Fannie Flagg. 

 

Beignets de tomates vertes raconte une histoire inoubliable des années 30 dans le Sud profond de l'Alabama, juste après la crise de 1929 dans un restaurant tenus par deux femme de poigne Iggie et Ruth, là aussi pour aider des personnes de couleurs Iggie triche avec les règles sous couvert de se voir menacer par les hommes masqués du KKK ... Les recettes donnent envie également.

 

Le Missisppi de Twain restera un lieu mythique d'aventures. Le Sud se respire chez Twain, c'est un roman du vécu, des dialectes disparus parfois impossible à traduire, et de la recherche de la liberté pour échapper à sa condition d'esclave ou de misère et enfin cette nature, endroits entre terre et mer, car le Sud ceux sont également ces zones ou l'eau et la couverture végétale rendent difficile tout déplacement, dénommée le Bayou.  

 

Je termine sur le surprenant Esclave libre de Robert Penn Warren, comparé à Autant en emporte le vent, ce roman évoque la condition d'une jeune femme blanche, fille d'un planteur et d'une esclave Amantha Starr. La jeune femme va être vendue comme esclave à la mort de son paternel. Achetée par un riche homme de La Nouvelle Orléans Hamish Bond, elle va passer de la condition de femme libre à celle d'esclave. Outre, l'aventure romanesque, Robert Penn Warren amorce les conséquences de l'abolition de l'esclavage et l'effondrement de ce système.

 

Je suis loin d'avoir épuisé mes lectures, il manque encore Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur d'Harper Lee, d'autres romans de Twain et Faulkner, les romans de Truman Capote, sans oublier quelques auteurs comme Ernest Gaines, la noirceur des auteurs policiers de James Lee Burke, Thomas H Cook et les récits de vampire d'Anne Rice, car le Sud profond est le berceau des vampires également. Sans oublier Barbara Kingslover.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Je garde un souvenir très fort "Du bruit et de la fureur", j'ose à peine le relire pour garder cette impression intacte ...
Répondre
N


Ce n'est pas un roman facile, je vois exactement ce que tu veux dire sur l'impression intacte, le début est tellement destabilisant, chaotique et je suis sure qu'en le relisant il est impossible
de retrouver cette sensation, c'est peut être pour la suite que j'ai envie de le relire car Faulkner a mélangé les époques. C'est très difficile de parler de ce roman, de l'expliquer et
pourtant il laisse une empreinte très forte.



S

Je ne l'avais pas vu passer ce challenge ! mais tu l'as superbement honoré.
Répondre
N


Je réponds toujours en retard excuse moi, c'est un challenge sur le forum Whoopsy Daisy, c'est vrai que je ne suis pas obligée de rédiger un billet, mais juste un commentaire sur le forum suite
à chaque lecture et j'apprécie beaucoup le littérature du Sud des Etats Unis