Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

Sur la route-Jack Kerouac

sur la route original

 

Relecture de Sur la route, avec le même engouement, je me souvenais de ces aller retours endiablés entre New York et San Francisco, qui m'avaient tenus éveillée toute une nuit, car à ma première lecture je n'avais pas pu reposer le livre, à quoi bon vu que la route m'attendait et que j'avais le temps ...

 

Pour cette relecture, j'ai du faire des pauses. Cette version, que j'ai découverte est donc le récit original, Kerouac l'a tapé à la machine à écrire (j'avais oublié son existence) selon la légende sur un rouleau de plus d'une trentaine de mètres, laissant peu d'espace à la correction, c'est un récit brut. Talent de la pulsion créative ou légende, bref ce tapuscrit fut jugé non publiable en l'état, Kérouac du attendre 6 ans avant d'être publié dans une version littérale, édulcoré des passages trop tendancieux évoquant l'homosexualité de ses amis, leur prise de drogues, bref une version politiquement correcte. Mais bon est ce vraiment ce qui retient l'attention de ce récit ? dans cette version originale?? Pour moi non ...

 

J'ai aimé le rythme de Kérouac, une manière d'écrire qui habite, il a écrit cet opus comme un musicien, certes il a "sa partition" ses carnets de notes écrits entre 1947 et 1951 durant ses voyages à travers les Etats Unis, et lorsqu'il rédige le manuscrit original en 1951 il se met à écrire sans interruption, un live à l'improviste comme les meilleurs musiciens savent le faire. Ce qui met fait comparer l'écrivain au musicien (outre la passion de l'écrivain pour le jazz, dont Billie Holiday et les musiciens de rues), c'est avant tout la verve du récit, Kérouac écrit avec une telle vivacité, j'ai avalé les kilomètres avec lui c'est comme si on était là avec lui Sur cette route, on ne sait pas ou elle mène, mais on est content d'y être, très authentique, très immédiat, des rencontres inattendues, des retrouvailles entre amis. Bref à lire Kérouac, on se sent vivant! Et Kérouac a transcrit ces moments avec les mots, une telle authenticité est rare.

 

Lors de ma première lecture, je n'avais pas de souvenirs précis de Neal Cassady, le compagnon de route de Jack Kerouac. Alors que ce récit est écrit à la première personne par Kerouac, il me semble que le "héros" de l'histoire est Neal, son ami. Un personnage mal mené par la vie, assez instable, à la vie affective explosive entre ses épouses Louanne et Carolyn, et dont la conduite nerveuse m'a fait autant peur que sourire (ah le trajet épique en Cadillac de Denver à Chicago 1600 kms en 24h avec deux auto stoppeurs religieux jésuites).

 

Neal canalise tout l'élan de la jeunesse, sa soif de vivre des "aventures" sans jamais se lamenter sur ses ratés, et ses désillusions car pour prendre la route il faut quand même entre deux voyages gagner sa croute et faire vivre la petite famille.

 

Ce qui "botte" cette jeunesse n'est pas la promesse des grandes ambitions d'une société d'après guerre avec des lendemains dorés, mais bien de profiter de l'instant présent dans les voyages d'un bout à l'autre du pays. Si Neal ne doute jamais de reprendre la route, Jack lui s'éssouflera tout en restant authentique dans ses illusions, les deux amis se doutent bien qu'ils n'auront pas les lendemains dorés tant promis. 

 

 

Avant d'arriver au texte de Kérouac, de longues préfaces expliquent l'impact de ce texte, comme "fondateur de la beat generation", interessant de savoir quelle galère connue Kérouac avant d'être publié, il dut bataillé sec, essuyé pas mal de refus et une fois publié de commentaires sur son talent d'écrivain, à mon avis le texte se suffit à lui même, par son intensité, sa vibration, et se termine finalement en apothéose à Mexico.

 

Si vous aimez le voyage (enfin là c'est de longues échappées sans prendre l'avion),conduire sur de longues distances, la Route est à lire absolument.

 on the road

i love10 

 



 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> C'est un livre que je veux lire depuis longtemps. Ton avis ravive mon envie. <br />
Répondre
K
<br /> Je ne l'ai lu qu'une fois, assez récemment, et j'ai été emportée par le texte!<br />
Répondre