Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathalie bouquine

La rigueur, moi ça me gâche le plaisir de la lecture, je préfère me laisser porter de page en page et de livre en livre. Holden, mon frère-Fanny Chiarello

Persuasion - Jane Austen

Je ne vais pas faire dans l'originalité en écrivant que j'aime lire Jane Austen. Orgueil et Préjugés est un grand classique, et Jane Austen particulièrement plébiscitée sur les blogs. N'ayant pas dépassé la lecture d'Orgueil et Préjugés, j'ai profité d'une nouvelle traduction chez Folio pour me plonger dans Persuasion!

 

Persuasion est un roman posthume, le dernier roman écrit par la romancière.

persuasion

 

L'intrigue au demeurant austenienne, une famille aristocratique les Elliott, le père est veuf et vit avec ses trois filles Elizabeth, Mary et Anne. N'ayant pas de descendant, la propriété familiale ne peut revenir aux filles sauf si l'une d'entre elles épouse l'héritier le cousin Elliott.

 

Mary est marié avec Charles Musgrove, des propriétaires voisins.  Anne Eliott fille cadette de la famille, vit à Kellynch la propriété familiale avec son père et sa soeur ainée Elisabeth. Anne rencontre Frédrick Wentworth, une idylle complice s'installe : ils s'aiment et se fiancient.

 

Anne Eliott se laisse pourtant persuader par Lady Russell (qui représente aupres d'elle sa mère disparue) de rompre ses fiançailles avec Fréderick, Ce dernier n'étant pas assez riche, ni assez titré pour aspirer à épouser une fille de la condition d'Anne Eliott. Le Malheureux éconduit s'engage dans la marine nationale et fait fortune.

 

Sept ans s'écoulent et  le hasard veut que la roue tourne par la famille Eliott. Mr Eliott décide de s'installer à Bath afin que sa fille aînée Elisabeyh cotoie une société favorable à un mariage fortuné. Le père se voit alors contraint de louer sa demeure familale Kellynch pour assurer son train de vie à l'amiral Croft, le beau frère de Frédérick Wentworth.

 

Ce dernier résident chez sa soeur et retrouvent Anne qui elle aussi s'installe chez sa soeur, Les Musgrove. Leur rencontre est à nouveau inévitable et le Capitaine Wentworth est décidé  à accorder peu d'attention à Anne. C'est sans compter sur le talent de Jane Austen pour renouer le fil des sentiments.

 

Il est difficile de ne pas se laisser gagner par l'écriture austenienne, c'est délicat, feutré et avec quelques mots elle crée une ambiance, une atmosphère ou l'on se sent à son aise. Les lieux contribuent à cette ambiance à Lyme (station balnéaire de la côte ouest) et Bath.

 

Jane Austen nous ballade également dans la société provinciale , qu'elle affectionne. Elle donne un rayonnement à ses personnages de petites gens des campagnes à la compagnie si agréable. Le contraste est flagrant, surtout lorsqu'Anne s'installe à Bath auprès de son père et sa soeur, où cotoyer l'aristocratie est d'un ennui, les situations burlesques et ridicules et où la vanité, l'hypocrisie et l'égoisme transcendent.

 

Ce roman m'a paru plus réfléchi et raisonné que Orgueil et Préjugés, moins accès sur la spontanéité des sentiments et leur expression. Le portrait d'Anne est original, assez effacée surtout aux yeux de sa famille proche, Anne fait preuve de bonnes initiatives, réfléchit à bon escient et ne se fie pas à son instinct, elle se défend et se protège contre la société s'entourant de bonnes gens et de relations fiables, ses propos sur la condition féminine sont novateurs et éloquents. C'est ainsi qu'elle gagne sa deuxiène chance avec Frédérick Wentworth.  Ce n'est pas un portrait de femme rebelle, Anne vit les prémices de l'émancipation vis à vis du modèle sociétale et c'est en ce sens qu'elle donne une touche différente à ce roman.

 

C'est certes un roman feutré, et la fin du roman austenien avec beaucoup de regrets.

 

Challenge-anglais

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I


Ce roman m'avait beaucoup plu, c'était mon premier Jane Austen et depuis je continue, lentement mais sûrement, à la découvrir !



Répondre
N


Et bien je vais suivre ce bon conseil, c'est vrai qu'il y a plus de livres sur Jane Austen, que de romans écrit par elle, alors prendre son temps pour la lire et la découvrir c'est
pas plus mal! 



K


Lu, relu, acheté à une époque où on trouvait difficilement les romans de JA en librairie, ne parlons même pas du poche... Petites veinardes êtes vous maintenant!



Répondre
N


Oh la la c'était un vrai challenge de lire Austen! Oui il y a pas mal de traductions en poche.